La danse peut-elle vous rendre plus créatif ?

Publié le : 25 janvier 20234 mins de lecture

Le chercheur du département de psychologie de la danse de l’université de Hertfordshire, en Angleterre, a un parcours de vie très différent de celui de la plupart des universitaires. Formé au ballet et à la danse-théâtre, il a travaillé comme danseur professionnel avant d’obtenir un diplôme en psychologie et en anglais. Il s’est ensuite spécialisé dans le calcul neuronal et la psychologie expérimentale. Ajoutant la danse aux théories, Peter Lovatt étudie les bienfaits de la danse sur le cerveau. Ses études concluent que la façon de danser peut influencer deux types de pensée : la pensée convergente et la pensée divergente.

La pensée convergente est celle qui unit les efforts à la recherche d’une réponse. Cela se produit, par exemple, lorsque nous résolvons un compte mathématique. Lorsque nous pensons à la somme 125 487, nous dirigeons notre cerveau vers une réponse exacte : 612. La pensée divergente, en revanche, ne cherche pas une seule solution, mais plusieurs. Lorsque nous planifions les différents chemins que nous pouvons emprunter pour nous rendre au travail, nous faisons preuve de pensée divergente. Nous ne pensons pas dans une voie déterminée, mais dans les plusieurs possibilités que nous avons, c’est une amplification des résultats.

Suivre ou improviser ?

Les recherches de Lovatt suggèrent que la façon dont nous dansons peut être bénéfique pour un type de pensée ou un autre.  » Pour expliquer cette influence, il faut aussi dire qu’il existe deux formes de danse : structurelle et improvisée. La danse structurelle est celle que vous suivez, tandis que la danse improvisée est celle que vous créez. Lorsque vous suivez des cours de danse où les pas que vous effectuez sont prédéterminés par le professeur, vous suivez des mouvements. D’un autre côté, si vous êtes chez vous et que vous commencez à jouer cette chanson que vous aimez, que vous laissez votre corps aller et que vous laissez la musique vous guider, vous improvisez », explique Lovatt.

La danse structurelle contribue à la pensée convergente. Selon M. Lovatt, elle accélère le traitement des informations dans le cerveau, ce qui entraîne une réaction plus rapide. Maintenant, si vous voulez plus de créativité, le chercheur suggère la danse d’improvisation. Il peut stimuler les idées créatives et accélérer la pensée divergente.

Fertilité et danse

Une autre révélation intéressante des recherches menées par Lovatt est que le niveau d’hormones sexuelles peut rendre la danse d’un individu plus attrayante. Le chercheur a évalué le taux de testostérone chez les hommes et ceux qui présentaient un taux plus élevé étaient considérés comme plus séduisants par les femmes qui les observaient danser.

Lovatt a observé la même chose lorsque les sexes étaient inversés. Les femmes qui étaient dans leur période de fertilité, et qui avaient donc un taux de progestérone plus élevé, bougeaient davantage leurs hanches en dansant. Cela les rendait plus attrayantes aux yeux des hommes. Les chercheurs ont comparé les mouvements des femmes à différents stades du cycle menstruel et ont constaté qu’un taux d’hormones plus élevé peut être lié à des mouvements plus sensuels.

Plan du site